Cart 0
 

KÉZAKO

À PROPOS DE NUAMBÉ & MOCÓIA


Mon nom est Nuambé, je suis une nomade pluriculturelle et artiste multidisciplinaire qui plante des rêves et flambe des nuages. Véritable citoyenne du monde, j’ai grandi au Guatemala et à San Francisco, puis après cinq ans chez Chanel à Paris et un Master en Direction Artistique obtenu à l’ESAG-Penninghen, je me suis envolée à Rio de Janeiro où j’ai pratiqué en tant Directrice Créative/Artistique et Créatrice Visuelle, entre autre pour la Scénographie des Cérémonies des Jeux Olympiques de Rio 2016. Suite à ces expériences, j'ai souhaité me rapprocher du travail de la matière et après une formation en sculpture à Los Angeles et en bijouterie au Costa Rica en 2017, j'ai créé les bijoux MOCÓIA en 2019 souhaitant contribuer à votre plaisir et épanouissement ! 

Inspirées de la nature ou créées avec des pierres naturelles avec des propriétés énergétiques, souvent en série limitée ou en pièce unique, elles sont une ode à la/notre Nature qui nous mène à reconnaître et à chérir la raison d’être et la beauté de l’imperfection et nous convie à nous reconnecter à nous-mêmes. Nourries par une vie nomade, mes créations sont à la croisée de l’art, de la parure et de la magie, une invitation pour percevoir au-delà du visible, pour plonger à la fois plus profond dans le sens et se sentir plus léger dans l’être.

Découvrez une présentation généreuse en pulpe ci-dessous:

 
 

Selfportrait | Polaroid | La Havana, Cuba - 2015

 
 

NUAMBÉ


Ce qui me meut

Je suis une nomade pluriculturelle et artiste multidisciplinaire qui plante des rêves et flambe des nuages. Passionnée par l’exploration des formes et des matières, j’utilise la sculpture, la photographie, le dessin et l’image en mouvement pour créer un langage poétique, joyeux et coloré avec un fort contenu spirituel à la croisée de différentes cultures.

 
 

Autoportrait réalisé pour le magazine Serafina, représentant mes racines et mon présent — Rio de Janeiro, BRÉSIL — 2013

 
 

 

Pitchoune au Guatemala | 1987? - Photo by Daddy

San Francisco, U.S.A. | 2017

 

Mon voyage

Apportée par la cigogne du désert aride de la Mauritanie à la douce Sète en France, j’ai grandi au Guatemala puis à San Francisco où j’alternais mes activités entre le théâtre, l’écriture, et la sueur des compétitions d’athlétisme.

Après des études de langues, j’ai assuré pendant 5 ans la coordination de projets d’innovation et d’un réseau commercial au sein de la maison CHANEL. Bien que je rêvais d’art depuis enfant, être immergée dans cette maison de luxe a éveillé ma passion pour les bijoux et mon admiration pour les métiers d’art.

Luttant pour répondre à l’appel de mon chemin, j’ai pu rendre mon rêve réalité grâce à un ange gardien qui m’a permis de reprendre des études à l’école ESAG–Penninghen où j’ai obtenu en 2010 un Master de Direction Artistique avec mention très bien.

La même année, je reprends mon envol à destination du Brésil en recherche de joie, de nature et de développement spirituel, recherche qui m’amène entre autres à réaliser que l’on fait partie d’un tout, à comprendre le pouvoir de l’intention et à étudier les propriétés énergétiques des pierres.

En 2011, je crée à Rio de Janeiro mon studio de création offrant mes services en tant que directrice créative et artistique ainsi que réalisatrice et artiste multi disciplinaire surtout pour les secteurs culturels, tels que le théâtre, le cinéma et la musique. J’ai réalisé des documentaires sensoriels, créé et dirigé des campagnes multi disciplinaires et ai développé des projets de scénographie avec des projections vidéo, mon dernier projet étant les JEUX OLYMPIQUES de 2016 à Rio de Janeiro, pour lesquels je fus la Directrice artistique et Créatrice visuelle de la scénographie en projection vidéo de la Cérémonie de Fermeture.


Extrait de la Cérémonie de Fermeture des Jeux Olympiques Rio 2016 — www.nuambe.com — image copyright Comité des Jeux Olympiques

Rio de Janeiro, BRÉSIL | 2015

Antigua, GUATEMALA | 2017

 

découvrez l'ensemble de mes projets sur www.nuambe.com

 

Extrait de la campagne GRAUHU pour FABULA — Rio de Janeiro, BRÉSIL — 2012 — www.nuambe.com

Clara — Rio de Janeiro, BRÉSIL —2015 — www.nuambe.com

Dessin pour le Musée du Demain — Rio de Janeiro, BRÉSIL — 2015 — www.nuambe.com

 
 

Escuela Internacional de Cine y Televisión. EICTV, San Antonio de los Baños, CUBA — 2015


Aller vers l'essentiel

Après ces années autour de l’image virtuelle mais ayant aussi dû faire face à la violence physique et la maladie, j’ai ressenti le besoin de me “reconnecter” à mon corps, à la matière, et de continuer mon chemin d’aller encore et toujours plus vers ce que je ressens comme étant l’essentiel, me défaisant petit à petit des couches d’“attentes” sociales dont on est revêtu dès notre naissance. Désintéressée par les titres et l’accumulation des possessions, j’ai une nécessité de liberté pour vivre et exprimer mes valeurs de simplicité, d’authenticité et de partage, intégrée dans la Nature, puisant ce qu’il y à l’intérieur de moi pour me découvrir réellement et cherchant l’expression de soi pour toucher l’autre. Travailler la matière, intérieure comme extérieure, la vivifier et l’embellir tel une alchimiste, permet de connecter notre corps et notre esprit et voir les effets de l’un sur l’autre. Ce que l’on modifie de l’intérieur modifie l’extérieur, et vice versa.

Ainsi je décidais désormais de me dédier exclusivement à l’art plastique. J’ai voulu explorer de nouvelles techniques sollicitant les sens du toucher et de l’espace, et me suis tournée vers la sculpture. Grâce à l’obtention d’une bourse à Los Angeles, j’ai pu étudier la sculpture de portrait et de modèle vivant pendant le premier trimestre de 2017. Puis, vivant au Costa Rica les 6 mois suivants, j’ai renoué avec ma fascination pour l’art magique de la parure en suivant un apprentissage intensif de la joaillerie auprès d’artisans locaux.


 
Vou mostrando como sou | E vou sendo como posso | Jogando meu corpo no mundo | Andando por todos os cantos | E pela lei natural dos encontros | Eu deixo e recebo um tanto
— Extrait de la chanson "MISTÉRIO DO PLANETA" de mon groupe fétiche NOVOS BAIANOS

New York City, U.S.A. — 2017

Los Angeles, U.S.A. —2017

Una playa que se me olvidó el nombre, COSTA RICA — 2017

Los Angeles, U.S.A. — 2017

 

Un désir nommé Mocóia

Le chaos étant nécessaire à l’équilibre cosmique et à sa continuité...De tout ce chaos explorateur est né le désir qui désormais équilibre mon multivers : celui de contribuer à l’épanouissement et expression personnels de l’autre en partageant des sculptures miniatures nomades qui créent une connection intime avec le porteur et l’aident à se reconnecter à lui-même et à la (sa) Nature. Car la Nature n'est pas une ressource mais la source même de la vie.

La beauté de l'Art est de toucher l'autre, voire même le transformer. On crée un lien avec notre semblable, une connection qui nous rappelle que tout est connecté et interdépendant, qui nous raccorde a une conscience globale. Avec les Jeux Olympiques j'ai eu l'énorme opportunité et chance de pouvoir toucher des millions de personnes à travers leur écran, désormais je souhaite littéralement "toucher" l'autre, via la matière et la sublimation de fruits de la nature. En reprenant conscience de notre essence et de notre intégration dans la Nature, on reprend également conscience de l'essentiel.

Depuis la naissance de ce désir, je partage ma vie entre Rio de Janeiro et Paris où j’ai créé MOCÓIA lancé en 2019.

 
 

Rio de Janeiro, BRÉSIL | 2014

 
 

Mocóia


L'intention de Mocóia

À travers Mocóia, je désire contribuer à l’épanouissement et expression personnels de l’autre en partageant des sculptures miniatures nomades qui créent une connection intime avec le porteur et l’aident à se reconnecter à lui-même et à la (sa) Nature. Car la Nature n'est pas une ressource mais la source même de la vie. Nourries par une vie nomade faite de voyages, de rencontres et d’expériences, mes créations sont à la croisée de l’art, de la parure et de la magie. L’art prend corps et fait corps avec son gardien, devenant ainsi un précieux talisman, l’accompagnant à fleur de peau en tout temps et tout lieu. Créés comme sculptures inspirées de la nature ou avec des pierres naturelles, en série limitée ou en pièce unique, ils sont une ode à la nature qui nous mène à reconnaître et chérir la raison d’être, la beauté et la sacralité de l’imperfection. Les bijoux se font intermédiaires d’expérience et d’expression de soi, une invitation pour percevoir au-delà du visible, pour à la fois plonger plus profond dans le sens et se sentir plus léger dans l’être.

 
 
Nuambe_amanhecer_230615_tratado_2000px.jpg
 
 

Le talisman protecteur que j'ai créé pour Mocóia :

Le messager entre Terre et Ciel, l'union entre le matériel et le spirituel

 
 
 
 

L'origine du mot

Le mariage de deux mots est à l’origine de “MOCÓIA”: 

1/ PHARMACHRUS MOCINNO est le nom scientifique du QUETZAL, l’oiseau sacré du Guatemala, de plumes vertes ou bleues et à la poitrine rouge braise, l’assimilant au phoenix, qui symbolise le cycle de la vie et de la mort grâce à son pouvoir de renaissance après avoir été consumé par le feu. Le Quetzal incarne le nagual T’ZIKIN dans les religions meso-américaines. Représentants d’espèces animales, les naguals sont dans le calendrier maya des gardiens ou esprits tutélaires. Ainsi l’oiseau T’ZIKIN est le nagual de la liberté, de l’amour, de la fertilité et de la chance, ainsi que de la prospérité matérielle et spirituelle. Il est également le nagual de la vision ample et aiguisée —également via l’intuition et les révélations dans les rêves— ainsi que de la conscience globale: lors de la création de l’Humain, les Dieux restreignèrent sa vision à ce qui lui est proche afin de limiter son pouvoir, c’est pourquoi le T’ZIKIN fait office de messager entre le “Cœur de la Terre” et le “Cœur du Ciel”, entre le Créateur et l’être humain, faisant l’union entre la matière et le spirituel. Il encourage à définir sa propre vision, son propre vol, sans envier les ailes ou l’air de l’autre. C’est pourquoi celui qui a pour gardien le T’ZIKIN est un esprit libre, visionnaire, excentrique et qui rompt l’ordre établi, en recherche d’expériences. Il est caractérisé par la simplicité, il aime la nature et a besoin d’elle pour vivre.  

C’est pour ces vertus que j’ai choisi mon gardien pour être également celui de vos bijoux. Le talisman que j’ai créé pour Mocóia reprend ces notions, en y ajoutant également les symboles protecteurs de deux Orixás, forces divines de la nature dans les religions Umbanda et Candomblé : Oxóssi, le Dieu de la forêt et des animaux, représenté par un arc et une flèche, et Yemanjá, la Déesse de la mer, représentée par les vagues, tous deux mes protecteurs dans cette religion.

Voilà. Supercalifragilisticexpialidocious.

 2/ TUTÓIA ! est une interjection de la langue indienne Tupi Guarani du Brésil, signifiant que lindo! : “comme c’est beau!”

La sonorité du mot Mocóia rappelle le mot portugais jóia, “joyau” qui fait partie de l’expression courante tudo jóia? (“tout va bien?”, littéralement “tout est joyau?”), ce à quoi il faut répondre...Oui, tout est joyau...

Chichicastenango, GUATEMALA — 2018

UNE DÉMARCHE ÉTHIQUE ET ÉCO-RESPONSABLE

À travers MOCÓIA, je désire partager des pièces d’exception. Mes créations sont réalisées à la main à Paris, en France, dans le respect de critères exigeants en terme de qualité, d’esthétique, de savoir-faire et de provenance dans le but de créer des parures exclusives qui vous accompagnent à fleur de peau en tout temps et tout lieu.

L’individuel étant inhérent à l’universel —et vice versa— ma démarche va au-delà du résultat final et considère chaque étape de la réalisation de l’objet. C’est pourquoi, dans un secteur où la production industrielle domine et où la chaîne d’approvisionnement est complexe voire obscure, j’affirme également mon engagement de fabriquer mes créations autant que possible de manière transparente, éthique et respectueuse de la nature, depuis la fabrication jusqu'à l'écrin.

Ma démarche est d’assurer traçabilité et transparence sur la provenance des matières utilisées. Je m’approvisionne le plus possible à la source, auprès de fournisseurs partenaires sélectionnés personnellement. Je conçois la majorité de mes pièces avec du métal noble recyclé ou extrait de manière éthique. Fruits de la nature et donc uniques dans leur beauté, imperfections et qualités énergétiques, je choisis chaque pierre et perle individuellement. Je m’assure de sa provenance et de son authenticité et cherche également à ce qu’elle soit extraite de manière éthique.

Quant au packaging, il est entièrement éco-friendly. Je remets tous mes bijoux dans des écrins fabriqués au Danemark en carton FSC® respectueux de l’environnement. Si vous choisissez un écrin en bois “trésor” celui-ci a été conçu par des ébénistes en Nouvelle-Zélande à partir de forêts gérées durablement. Taillé à la main à partir d’une seule pièce de bois Rimu rendant chaque écrin est d’aspect unique. Découvrez-les ici.

Cet engagement permet de contribuer à une manière de vivre fondée sur le respect de l’Humain, de la Terre et du Temps ainsi que sur la solidarité entre les générations, prenant en considération notre impact dans le présent ainsi que notre transmission matérielle et idéologique.

 
 

Région de Salvador de Bahia, BRÉSIL — 2010

 
 

L’ÉCUME DES JOURS

Suivez la vie de MOCÓIA sur instagram (@mocoiabijoux) ou rendez-vous sur le blog GAZETTE où je partage le quotidien, des informations sur les bijoux et les pierres ou encore des envolées poétiques.

 
 

SUR LES IMAGES & LES TEXTES

Dans la continuité de ma démarche d'authenticité et simplicité, soyez assuré.e que j'ai réalisé personnellement toutes les images sur ce site, les dessins comme les photographies. Elles ont toutes une histoire — ce ne sont pas des "images d'inspiration" chassées sur internet pour décorer sans aucune référence, aucun contexte, ni mention de l'auteur comme c'est souvent le cas.

Il en est de même pour les textes, sauf si indiqué autrement (cela est le cas pour les textes sur les cristaux par exemple), auquel cas la source sera toujours spécifiée.

Par ailleurs si vous souhaitez utiliser certaines de mes photos ou certains de mes textes, je vous remercie de me contacter au préalable :)

 
 
Coucher de soleil sur la plage d’Ipanema — Rio de Janeiro, BRÉSIL   — Éternité

Coucher de soleil sur la plage d’Ipanema — Rio de Janeiro, BRÉSIL — Éternité